La grimpette au Machu

Publié le par Céline & Guillaume

Après nos péripéties pour arriver à Agua Calientes, la ville au pied du Machu Picchu, nous devions convenir d'un plan d'attaque pour arriver aux aurores le lendemain sur le site inca afin d'être parmi les premiers...

En fait les 400 premiers sont les privilégiés qui ont accès à la montagne que l'on voit en fond sur tous les clichés du Machu Picchu, c'est le Wayna Picchu.

 

Déjà, nous pensions que seuls les 200 premiers y avaient accès, ça change un peu la donne.

En discutant avec un petit groupe de français, ils nous confient qu'ils ont l'intention de se lever à 4 heures du matin pour finir leur nuit devant le premier bus qui monte jusqu'à l'entrée du site à 5H30.

 

Ca renforce bien ce qu'on pensait, la concurence va être rude...

C'est décidé, nous nous leverons à 3H30 pour engloutir un petit-dejeuner et partir à 4 heures nous aussi, mais à pied jusqu'au sommet du Machu Picchu!

 

3H30: Bip bip bip...

Guillaume trouve le courage d'aller à la boulangerie chercher du pain tout chaud, et après deux tarines de pain beurre carré de chocolat, nous sommes pret pour l'ascension.

 

L'office du tourisme éstime à deux heures le temps de grimpette et le gardien de notre hôtel à 45 minutes...

Le principal pour nous, c'est d'arriver avant le premier bus, donc un peu avant six heures, heure d'ouverture du site.

 

Nous partons avec notre dynamo et quittons le village d'Agua Calientes.

Jusqu'ici tout va bien, il n'y a qu'à suivre la route et c'est tout plat!

 

C'est arrivés au pied du Machu que ça se corse... Une route monte sur le long de la montagne comme vous le voyez sur la photo, et un chemin pietonnier coupe tous ces virages pour monter directement au site en empruntant une multitude de marches irrégulières et relativement hautes...

DSC00173

Nous marchons à un rythme éffréné et avalons les marches les unes après les autres, le mot d'odre, c'est d'être parmi les premiers alors on double autant qu'on peut mais dès que quelqu'un nous talonne, on accélère!

Nous sommes en nage et déjà épuisés, on souffle comme des boeufs et on a l'impression que notre coeur va exploser...

Après 1H10, nous arrivons à l'entrée du site et nous mettons tout de suite dans la queue. Après un bref calcul, c'est bon, nous sommes dans les 50 premiers! Nous aurons donc accès au Wayna Picchu!

 

A ce moment là, Céline se dit "super on a accès, mais pourquoi faire? On vient déjà de gravir une montagne on va quand même pas en monter une seconde?"

 

Il est 6H, les portes s'ouvrent et la vue sur le site inca s'offre à nous.

Nous sommes saisis, c'est mythique et fantastique. D'autant que nous faisons partis des premiers à y entrer et nous profitons d'une vue du Machu Picchu à l'etat pur, personne n'est encore sur le site.

 

Après un long moment d'extase et quelques clichés, nous partons pour notre seconde ascension, le Wayna Picchu.

Cette fois c'est une heure de grimpette avec uniquement des marches!

Vue d'en haut la perspective du Machu est complètement différente, c'est la photo ci-dessus.

 

Nous revenons donc au site du Machu Picchu et y passons le reste de la journée, à silloner les différents espaces, nous promener à travers les ruines et enfin, y faire une petite sieste bien méritée sur les pelouses en terasse dans l'après-midi.

 

Nous redescendons plus tranquillement la montagne pour rejoindre Agua Calientes et y passer la nuit avant de refaire notre trajet infernal pour rejoindre Cusco: re-marche puis re-tirolienne suivi de re-taxi et re-bus!

Pour le retour nous avons eu plus de chance car les trois heures trente de marche se sont transformées en une heure dix... Plutôt que de longer les rails en marchant, nous avons fait du stop dès la sortie du village alors qu'un mini wagon transportant des ouvriers passait devant nous...

Au final nous aurons tout de même pris un train pour le retour mais sans payer!

 

Céline & Guillaume.

 

Publié dans Perou

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C

Que lindo es Machu Pichu...uno de mis sueños es conocerlo...que suerte tienen ustedes de visitar lugares tan bellos como ese.
Espero que lo esten pasado super bien.
Je vous embrasse
Saludos


Répondre
C

vous ravivez de beaux et lointains souvenirs!!merci
je ne sais pas si vous etes deja passés a cusco mais faites tres attention au vol!!
profitez bien bises


Répondre
D

Vous êtes vraiment épatants tous les 2 , chapeau !!! Vous savez ce que vous voulez ! Quelle pêche vous avez ! Et on s'instruit avec vous . Je ne connaissais pas du tout ce site mythique . Merci
d'avance pour les photos , car je n'aurais pas eu la forme physique pour l'admirer sur place . Bernard et moi arrivons de la manif du 1er mai = bien maigre , c'est décevant . Et au Pérou , quelle
fête du travail ? Grosses bises et à bientôt .


Répondre