T'as une petite mine aujourd'hui...

Publié le par Céline & Guillaume

Nous avons longuement hésité pour le titre avec:

- En ré mineur

- La barre à mine

- ...

 

A Potosi, l'attraction principale -hormis l'altitude- c'est l'exploitation des mines d'argent.

Nous décidons donc de visiter une mine afin d'approcher les mineurs et leurs conditions de vie.

 

Notre excursion débute à 9 heures, notre guide arrive à 9H30, les yeux injectés et l'haleine fétide.

Antonio est un ex-mineur et malgré le fait qu'il n'ai travaillé que quatre années dans les mines, il en conserve quelques séquelles. Il est vouté comme une personne agée, consomme de la coca à haute dose (on dirai qu'il a des bajoues commes les hamsters) et boit comme tous les mineurs de l'alcool à 96°C.

 

Nous partons pour le marché de Potosi qui est orienté vers l'activité minière et où nous trouvons de la coca, de l'alcool à 96°C, des cigarettes de tabac et coca, des pioches, des pelles, et le plus fou, des batons de dynamite!

DSC09013

Nous achetons un baton, sa mèche et sa charge explosive pour 20 bolivianos, soit un peu plus de 2 euros!

 

Nous partons pour la mine où nous allons passer trois heures.

A l'entrée, un trou creusé à même la montagne où une échelle descend à pic et seulement quelques poutres pour retenir cette entrée...

DSC09061

Sur la photo Céline sourit mais à peine entrée et durant quelques minutes, elle panique légerement et se demande si c'est vraiment une bonne idée que d'aller visiter une mine avec tous les risques que cela comporte.

Après la vérification d'avoir son passeport sur elle et une déclaration d'amour à Guillaume en cas d'effondrement, la visite peut commencer.

 

Nous passons trois heures dans la mine et descendons jusqu'à 150 mètres de profondeur. L'atmosphère est de plus en plus chaude et de moins en moins respirable. Plus nous descendons et plus les passages se retressissent. Nous croisons quelques mineurs qui roulent leurs chariots sur les rails. A 150 mètres, un mineur s'arrete et nous parle de son travail et ses conditions.

Plus les mineurs travaillent profondément, mieux ils sont payés. De même, ceux qui manipulent la dynamite profitent de meilleurs salaires.

Ils travaillent nuit et jour dans l'espoir de trouver de l'argent. Tous paraissent bien plus vieux qu'en réalité. Les mineurs ont de grave problème de santé et leur espérance de vie s'en trouve réduite. En 1996, un mineur est parvenu à la retraite et à eu la chance de toucher ses 230 dollars de pension annuelle!

Des adolescents y travaillent, vite accro à la coca et à l'alcool afin de supporter ces conditions de vie. Dans les mines, au plus profond les températures avoisinnent les 45°C!

 

Nous ressortons de la mine après 3 heures de crapahutage.

Dernière demonstration de notre guide, une explosion à la dynamite.

Nous pulvérisons une chaussure trouvée à l'abandon, il n'en restera qu'un minuscule morceau de plastique, le reste s'étend dissipé dans une détonation impréssionante.

 

Nous rentrons à l'hôtel ravis d'avoir réalisé cette excursion et fièrs d'en avoir été capables, mais nous ne renouvellerons pas cette expérience!

DSC09167

Publié dans Bolivie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
A

Et bien "mine de rien" moi je dis chapeau. Ca devait être quand même angoissant.
Quelle expérience.


Répondre
L

bon, break! stop! esperar ch'ai plus trop quoi. vous allez arreter avec vos jeu de mot tout pourri. ca nous fait plus rire. 'mine de truc', 'mine de machin', non mais vous nous les brise menu. vive
le fromage et tchao gringos!!!!!!


Répondre
D

C'est vrai que vous êtes top de chez top , chapeau !!! Moi aussi j'adore les photos de vous dans ces situations extraordinaires . Jamais je ne serais descendue dans cette mine avec ce bâton de
dynamite . Vous pouvez être fiers de vous . Les pauvres mineurs , je les plains ! A bientôt , avec de nouvelles aventures ! Bisous .


Répondre
V

et en prime les photos sont toujours aussi réjouissantes ! pas l' habitude de te voir Céline avec un bonnet ! continuez à nous ravir ! vous êtes top! top! en tenue de cow boy bisous


Répondre
V

eh vous n'avez pas "fait mine" vous êtes vraiment descendus et remontés un peu boueux !!!!!!! quelle expérience n' est- ce pas ? qu' il est bon de remonter sur le plancher des vaches je devrai dire
des lamas ! avez- vous trouvé un bon filon?????gros bisous à vous


Répondre